Catégories

Nous contacter

Comparatif des tapis d'orpaillage

Publié le : 12/12/2018 19:06:29
Catégories : Guides d'achat , Orpaillage , Tests comparatifs

Comparatif des tapis d'orpaillage
 
D’une façon ou d’une autre, acheté fini ou fabriqué par soi-même, une rampe possède, dans la plupart des cas, des tapis. Les seules exceptions sont les sluicebox, moulés en plastique dont les riffles et/ou pièges à or, eux-mêmes moulés dans la matière. Pour le reste, c’est-à-dire les sluices à fond plat, il est nécessaire d’ajouter ces pièges. Les tapis sont « la seule » alternative pour jouer ce rôle. Pour être parfaitement complet, aujourd’hui, avec l’impression 3D, les plaques imprimées commencent à voir le jour mais restent encore marginales.ILs donnent une certaine liberté de fabrication individuelle à condition d’être équipé.
Nous allons voir qu’il existe des tapis manufacturés, spécialement étudiés pour la pratique de l’orpaillage. En tant que bons français que nous sommes, nous allons voir qu’il est possible de faire des tapis techniques assez efficace pour pas trop cher. Nous verrons aussi qu’il y a des tapis à récupération (d’or) active et passive.
 
Les tapis actifs et passifs :
On qualifie un tapis d’actif ou passif en fonction de l’effet que celui-ci a sur l’or. Un peu comme dans une rivière, certains tapis capteront l’or dans des zones de ralentissement (passif) alors que d’autres le capteront dans des zones de turbulence (actif). On peut donc facilement décrire les tapis passifs comme faisant le tri des matériaux par décantation, alors que les tapis actifs effectuent le trie par l’effet des courants qu’il va lui-même gérer.
 
Les tapis passifs :
Ces tapis sont les tapis communs, moquettes, ou spaghetti (miner moss).
moquette canelée type tapis de sol
 
Ces tapis ont pour fonction de récupérer l’or par accroche de surface. Il est d’ailleurs fortement conseillé de doubler l’utilisation des tapis passifs avec du métal déployé. C’est la combinaison des 2 qui fait que l’ensemble est efficace (terriblement efficace même). Le gros avantage de l’utilisation de ces tapis est qu’ils ont une grosse capacité d’absorption des matériaux, sans se colmater trop vite, ce qui permet une utilisation et un remplissage du sluice soutenu dans le temps, sans nettoyage fréquent (à condition que le courant d’eau soit bien ajusté dans le sluice). Le principal inconvénient est que le nettoyage doit être minutieux car les points et paillettes peuvent être bien piégés dans les fibres. On peut parler d’une mention favorable pour le cas du miner moss (spaghetti) car la captation se fait dans tout le volume de matière. L’eau imbibe le tapis et les matériaux peuvent migrer dans le tapis, en jouant ainsi une fonction de lit fluidisé ; ceci permet de plaquer les matériaux lourds au fond du tapis et ce qui est léger remonte à la surface pour s’évacuer avec le courant. Evidemment, l’utilisation de ce type de tapis nécessite un cadre munis de riffles. Vous l’aurez compris, le tapis passif doit avoir un certain pouvoir d’accroche et surtout un pouvoir d’accumulation de charge (capacité à conserver les matériaux lourd au détriment du léger). La surface de vos tapis passifs doit d’adapter au type de paillettes que vous avez dans votre zone de travail. Si vous avez plus de le farine d’or, il est préférable d’utiliser un tapis type moquette dont les fibres, fines, pourront plus facilement les capter. Au contraire, si vous avez de grosses paillettes type « ailes de mouches », le miner moss est vraiment plus efficace. Voilà pourquoi, une prospection préalable et minutieuse est indispensable pour savoir quel type de tapis vous allez utiliser.
Ci dessus, la moquette canelé de chez keene. vraiment pas le mieux pour une rampe
 
Où les trouver ?
 
Bien sûr, on peut trouver tous ces tapis dans tous les magasins d’orpaillage mais vous allez les acheter au prix fort (même chez nous). Heureusement, il est assez facile de trouver des alternatives moins onéreuses. Pour les tapis type moquette, un morceau de moquette ou paillasson tressé peut facilement faire l’affaire dans les magasins de vrac discount, ouverts le dimanche dans nos provinces. Pour le spaghetti, c’est un peu plus difficile de s’en procurer. Toutefois, dans ces mêmes magasins « du dimanche », vous pouvez en trouver dans les rayons paillassons ou sets de table.

Les tapis actifs :
Contrairement aux tapis passifs qui utilisent le ralentissement et la décantation des matériaux dans la rampe, le tapis actif lui, se sert de toute la puissance de l’eau. Le tapis actif est un dispositif plus agressif qui génère des turbulences juste derrière un obstacle physique. Ces turbulences modifient la structure laminaire du courant pour créer des contre-courants. Ces contre-courants (courant inverse ou transversaux au sens du courant principal) créent des zones de faibles pressions (ralentissements brusques). Souvent représenté par un tourbillon continue (vortex), ce contre-courant piège les graviers de toutes sortes mais surtout, les trient par densité en conservant les matériaux les plus lourds derrière les obstacles et en relâchant les particules les plus légères dans le courant principal.
Exemple du courant de heli (vortex derrière une riffle)
 
Ces tapis s’appellent des tapis techniques. Beaucoup de marques se sont mises à en proposer mais, bien souvent ils coutent très cher. La plupart viennent des états unis et leur cout de fabrication est assez élevés. Cependant, leur efficacité n’est plus à prouver et sont énormément recherchés par tous les orpailleurs. Il faut savoir que 80% des orpailleurs fabriquent leur propre matériel. Même si l’on est adepte du « Do It Yourself », des pièges à or, ça ne s’invente pas facilement. On se retrouve vite obligé de se rabattre vers des tapis car ça reste une méthode simple à utiliser. Nous allons voir qu’il en existe toute une série.
NB : Avant d'énumérer les différents tapis que l'on peut se procurer, je fais un petit aparté pour vous mettre en garde sur certains tapis. En effet, le commerce de l'orpaillage propose de jolis matériels mais faut-il encore que les professionnels du secteur (tant fabricants que distributeurs) conseillent bien leurs clients. Le cas des tapis est un exemple flagrant d'un grand nombre d'omissions d'informations, voire parfois de désinformations. Pourtant, chaque tapis a sa propre spécificité de travail et d'utilisation. Allez savoir pourquoi, dans les descriptifs de tapis, on ne parle que très rarement pour quels types de graviers (granulométrie) l'utiliser ou quelle vitesse de courant ? J'ai ma petite idée mais je préfère la garder pour moi. L'une des erreurs que l'on constate quand on a un peu d'expérience, c'est que bon nombre de tapis s'utilisent pour traiter du concentré ou en tamisant très petit. Comment les reconnaitre ? Au final c'est assez facile. Si les riffles sont assez gros et peu espacés (1 voire 2 cm), ou si les formes de riffles sont identiques sur tout le tapis sans aucune variation, il y a de grandes chances que ce tapis nécessite un travail préalable sur une taille minime de granulométrie et/ou spécifique pour traiter du concentré.

Goldhog mats :
Une marque s’est spécialisée dans ces tapis techniques : Goldhog.
les tapis goldhog sont les tapis les plus aboutis en orpaillage.
 
Entièrement en caoutchouc, Goldhog a poussé ses tapis au premier rang dans les tapis techniques. On peut aisément dire que c’est ce qui se fait de mieux. Vendu par bandes de 91 cm de large (à découper à la largeur de la rampe) pour 15 cm de long. Ils proposent aujourd’hui près de 12 mats (tapis) différents, avec chacun une fonction bien précise (pour courant fort, courant faible, nettoyage de concentrés ou malaxeurs). Tout l’avantage de ces tapis est de composer un mix de plusieurs types de tapis pour avoir les performances voulues en fonction du terrain que l’on exploite. Chaque tapis à sa fonction propre et le fabricant se fait un point d'honneur à la décrire. Les morceaux se collent les uns aux autres, à votre convenance mais ce n’est pas obligatoire. Tout l’avantage est de pouvoir choisir sa disposition. Il faut savoir que le prix d’un mat goldhog est très cher. S’il ne coûte que 35$ aux USA, à faire importer, le mat de 91 x 15 vous coûtera 55 à 60 euros selon le cours de l’euro/dollar. Si vous voulez plusieurs modèles différents, la facture peut être vraiment salée. Cependant, c’est ce qu’il se fait de mieux. Le goldhog ne se colle pas au fond de la rampe. Il faut pourvoir enlever les tapis afin de le nettoyer. En fonction du courant, une rampe montée de goldhog ne nécessite de graviers tamisés a condition qu’il soit suffisamment fort. Attention !!! Ces tapis ne se collent pas à la rampe. il faut donc prévoir un moyen de fixation.

Goldfish mat :
le tapis goldfish est un tapis incoyablement polivalent et permet un grassage des graviers maximal
Ce tapis a été créé par Goldblitz. Les riffles sont en forme d’écailles de poissons justement pour compenser les phénomènes de courant à rebond créé par le bord des sluices. Ainsi, le vortex et le lourd est systématiquement concentré sur le même point quel que soit l’angle du courant. Le profil des riffles est de hauteurs et des formes ovoïdes différentes, permettant d’optimiser les échanges de matériaux. Il possède un énorme avantage par rapport à la plupart des mats, celui-ci peut être collé directement dans la rampe sans poser aucun problème au niveau du nettoyage. Chaque écaille joue le rôle d’autant de riffles, et la variété de tailles et de formes permet une palette diversifiée de tourbillons pour parer à tout type de paillettes.
NB : toujours avoir en mémoire qu’un bon tapis est un tapis dont les riffles sont le plus irréguliers possibles.

Le dream mat :
le tapis gream mat se decline en plusieurs modèles avec d'autres versions avec des pieges plus petits. Vendu explusivement par notre confrère Gold Digger Shop qui a l'exclusivité en france.
Autant la plupart des tapis techniques utilisent un vortex dans l’axe des z (hauteurs), le dream mat, lui, utilise pleinement le principe de contre-courant tourbillonnant dans l’axe x/y (à plat). Excellent dans le traitement des concentrés, il peut sous certaines conditions, être utilisé en plein courant en rivière. Dans ce cas, il nécessite un gravier tamisé à 0.6 mm maximum. A l’utilisation, il va falloir utiliser un courant parfaitement laminaire et régulier car la moindre variation de débit, ou le moindre caillou perturbera les vortex et vous fera perdre de l’or. Dans l’eau, ce tapis est orienté en tourbillon aspirant les graviers. Le mouvement circulaire et perpétuel dans le puits nettoie les graviers les plus légers et conserve l’or au fond de son puis à or (comme sur le hurrican pan ou tubopan - rien de nouveau dans le principe). Aussi, tout arrêt du courant ou toute variation devra se conclure par un nettoyage obligatoire sous peine de perte. Il ne convient pas du tout pour un sluice hors courant pour cette raison évidente.

Le vortex mat :
le vortex mat est le tapis le plus performant que l'on puisse trouvé sour du metal deployé.
Le vortex mat est un tapis très particulier et exceptionnel. Il a vu le jour en 2017 dans le monde de l’orpaillage et est très prisé aux états unis. Il n’existe pas encore en Europe et nous nous le sommes procuré auprès d’un importateur allemand proche de la boutique du fouilleur. Ce tapis est en caoutchouc et présente une surface très rugueuse avec des picots en formes pyramidales sur 3 niveaux de relief. Excellent tapis de nettoyage final ou de concentrateur. Il peut être placé en remplacement de moquette sous un métal déployé et cadre de riffles. Dans l’eau, le tapis réagit comme des micros trous piégeant les paillettes et farines d’or en sa surface ,nettoyant et triant les graviers uniquement par gravité, par le biais de ses irrégularités de surface.

Le V mat (tapis strié)
le V mat ou tapis stré, le tapis bon marché qui permet de tout faire à moindre cout
Le v mat est le tapis le plus facile à trouver et le moins onéreux. On le trouve dans à peu près tous les magasins de bricolage et il se vend au mètre (100 x 100). Il est également possible de s’en procurer à la découpe. Ce tapis a beaucoup d’avantages. Il est utilisé souvent comme ralentisseur en amont de la rampe. Il peut aussi s’utiliser en l’état comme tapis de concentration (pour concentrer les graviers).
Mais en orpaillage, il faut avoir beaucoup d’imagination pour réussir. Un bon orpailleur se reconnait à son bon sens et à sa faculté de voir les choses, là où on ne les remarque pas forcément. A vous d’imaginer comment, à partir de ce tapis strié, on peut arriver à faire un bon tapis technique, pas parfait certes, mais avec un excellent rapport efficacité / prix. (Je vous laisse réfléchir un instant ………).
Allez ! Je vous donne un indice.
 
Bon ! Je vous l’avoue, l’idée ne vient pas de moi. J’ai découvert cette astuce en 2016 grâce à mon pote David R. et Jan JVB. Et voilà comment, avec un morceau de tapis et quelques restes de profilés en caoutchouc, je me suis fait mon propre « Goldhog » à moindre frais !
 
 
En fait, il suffit de prendre un tapis sur toute la longueur du sluice pour faire une base, un support. On découpe et on colle à la superglue des bandes de tapis striés, superposés à volonté pour dessiner les reliefs.
 
 
Le gros avantage c’est que l’on est maitre de ce que l’on veut y mettre mais cela demande d’effectuer beaucoup de tests pour trouver le bon enchainement et avoir le bon résultat. Avec un cout moindre qu’avec des tapis spécialement conçus pour l’orpaillage, la réussite d’un bon design se fait par l’expérience et le test. Il faudra alors vérifier si les échanges de densité se font bien pour un bon résultat de captation.

Le U mat :
le U mat est en apparence simple et permet de pieger de chaque coté des riffles (amont et aval) l'or.
 
Le U mat fait partie également des tapis que nous avons pu nous procurer par notre importateur allemand. Il commence tout juste à voir le jour aux états unis et il est encore très rare d’en voir sur internet ; ça ne serait tarder. Le U mat est un V mat en mode XXL. La hauteur de ses tasseaux et leurs écartements permettent de créer à la fois un vortex derrière les riffles mais aussi juste devant. C’est donc 2 surfaces de captations possibles. Le nettoyage est très facile et peut se présenter aussi bien collé que non collé dans une rampe. Il fonctionne également très bien sous un métal déployé même si nous le préférons nu et accompagné d’autres types de tapis.
Test tapis d'orpaillage
 
 
Nous avons certainement oublié beaucoup d’autres tapis comme les tapis royal ou keene, mais nous avons choisi de traiter une généralité avant tout. Car nous ne cherchons pas à vous démontrer ici lequel est le meilleur, ça serait complétement absurde car chacun a ses spécificités. le tapis idéal n’existe pas, et c’est pareil pour les rampes. car un peu comme avec un détecteur, si vous ne savez pas l’utiliser, dans les bonnes conditions de réglage, vous aurez beau avoir un machine à 1000 euros ou un tapis à 200, si vous ne comprenez pas comment il s’utilisent, vous aurez toujours des problèmes de pertes et de colmatage.
Je terminerai en disant que faire son matériel soi-même peut être une excellente alternative mais va ça nécessiter aussi quelques réglages et ajustements. L’’addition peut s’avérer salée dans le cas où vous ne trouvez pas la solution rapidement, vous obligeant à recommencer votre travail. Mais faire soit même permet aussi d’apprendre et de se remettre en question. Car si vous maitrisez vos pièges et les comprenez, vous saurez l’appliquer sur le terrain : une rampe est un rivière miniature, rien de plus !

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire