Catégories

Nous contacter

Ce qui est garanti dans un détecteur de métaux

Publié le : 16/04/2014 20:33:49
Catégories : Fiches techniques

Pannes et garanties d'un détecteur de métaux

Je rédige ce petit article qui je l’espère sera utile à tous. Il va vous préciser ce qui est garanti et n’est pas garanti dans un détecteur avec les différences selon les marques. Depuis plusieurs mois, plusieurs importateurs sont victimes d’insultes et de remontrance de la part de client « mécontents » de voir leur réparations facturées…Ceci n’est pas le cas à la boutique du Fouilleur.

Superbe illustration de notre ami STARCOMMAND qui montre qu'en détection rien n'est garanti !

Ce message a pour but de clarifier les choses. Il faut savoir que sur 6000 machines vendues en 4 ans, nous avons du faire payer moins de 10 réparations pas plus, car le but du jeu est à chaque fois, lors d’une casse « non prise en garantie » que le client soit heureux et que nous ne perdions pas d’argent. En cas de casse de disque nous facturons au client un disque neuf « prix coutant »…nous ne perdons pas d’argent et le client est heureux d’avoir un disque neuf à petit prix pour remplacer celui qu’il a cassé.

De plus, nous ne sommes pas regardant quand un détecteur revient dans un sale état, abimé et qu’il faut faire une réparation…malgré notre bonne volonté et celle de notre pote l’importateur Tesoro/Minelab, certains se permettent d’être désagréable injustement.

Les détecteurs, s’ils sont bien entretenus ne doivent pas casser. Quand nous recevons un détecteur, on voit tout de suite si la personne est soigneuse. Si vous etes une brute, un conseil, prenez le temps de bien nettoyer votre détecteur avant de l’envoyer, cela pourra tromper la vigilance du technicien. Si c’est une ruine qui lui parvient, il partira avec un a priori. Rappel: le technicien est là pour réparer, s’il doit enlever la boue du détecteur, il est d’office moins enclin à faire un effort !

Les pannes liées à une mauvaise utilisation, les pannes mécaniques ‘bas de canne, interrupteur cassés) ou liées à l’usure, comme pour tout autre appareil vendu dans le commerce, ne sont pas prises en garantie. Pour les détecteurs, d’autres spécificités se rajoutent.

DISQUE

Les pannes de disques représentent 75% des retours. Les disques sont garantis entre 1 mois et 1 an selon les marques et selon si un protège disque a été employé ou non. Voilà pourquoi il est important de prendre soin de son disque et d’acheter des marques dont les disques sont interchangeables facilement (les disques Viking par exemple sont soudés au boitier, tout comme le tesoro compadre internationale, qu’il faudra retourner au fabricant en cas de casse du disque), et dont la qualité de fabrication est irréprochable (emploi d’une gaine/capuchon pour protéger la connectique du bas, patte maintenant l’axe du disque assez large pour eviter la casse…)

L’emploi d’un protège disque est nécessaire si la résine est molle en dessous. A force de recevoir des coups, elle va se casser et laisser rentrer terre et eau, ce qui à terme rendra HS la bobine +disque. J’ai écrit un article dans le Fouilleur à ce sujet expliquant quelles marques de disques étaient plus vulnérables.

La panne la plus courante d’un disque (95%) vient du câble ou de la connectique. Elles ne sont pas prises en garantie. En fait, le mot garantie pour un disque ne veut pas dire grand chose car comme je vais l’expliquer ci-dessous câble et connectiques ne sont pas garantis. Les 5% restant viennent de rare défauts de conception dont vous vous apercevrez rapidement (bobine mal fixée à l’intérieure du disque qui tombe, mauvaise étanchéité…). Ces rares pannes sont connues des magasins/importateurs sérieux, qui ne vous les ferons jamais payer.

Lisez ceci si votre disque rencontre un problème: http://www.lefouilleur.com/forum/les-pannes-les-plus-courantes-dun-disque-vt116198.html

CÂBLE

Les câbles ne se devissent pas (sauf sur ne Nokta)! Ils sont la prolongation naturelle de la bobine. Si ces derniers sont abimés, le disque est généralement HS et bon pour la casse…

Les coupures dans le câble ne sont en effet pas garanties. Un détecteur porté à la ceinture « hipmount » en est souvent la cause. Cf notre article « les dangers du hipmount »:

http://www.lefouilleur.com/forum/2-les-dangers-du-hipmount-ou-comment-soigner-son-disqu-vt80509.html

Pour ce qui est de la réparation on distingue 2 cas:

- la panne se situe au niveau de la connectique du câble avec le boitier…on peut refaire la connectique en coupant le câble. Ceci a un coup d’une trentaine d’euros. Cependant, il arrive que cette partie reste fragile. Nous avons vu certains disques tellement réparé que le cable était meme trop court pour atteindre le boitier, le client devait alors baisser la longueur de la canne !

- la panne se situe au niveau de l’entrée du câble au niveau du disque…là c’est irréparable dans la plupart des cas; il vous faut donc racheter un disque neuf. Voilà pourquoi nous insistons dans nos articles sur le fait qu’un capuchon doit protéger cette connectique. Minelab le fait, Tesoro aussi. Teknetics met ce câble derrière le disque caché par la vis, ce qui le protège (très astucieux dispositif d’ailleurs !). Pour ce qui est de Garrett, rien n’est prévu : c’est d’ailleurs le talon d’Achille de ces machines par ailleurs robustes.

CONNECTIQUE

- Les pannes de connectique boitier viennent souvent du fait que le prospecteur tire dessus…c’est souvent au niveau du câble que cela lâche, mais quelques fois, si cela se produit violemment la connectique interne du boitier peut être endommagée. Si portez le boitier à la ceinture, l’usure se fera sur le long terme…au bout de quelques mois, les fils commenceront à se dénuder à l’intérieur du câble et il en résultera des faux signaux sans que la panne soit visible. Voilà pourquoi il ne vaut mieux pas acheter de disque d’occasion car certaines pannes ne sont pas visibles ! Au bout d’un moment, les fils se toucheront, et un phénomène de masse mettra le détecteur en « overload » (comme chez teknetics/fisher). Le détecteur bippera tout seul en continue, ou ne bippera plus du tout…

- les pannes de connectique bas de disque, irréparables bien souvent, sont dues à un choc. Un détecteur qui se prend dans une ronce, le prospecteur tire dessus et cela arrache la connectique ou l’endommage. Nous avons aussi plusieurs clients qui ont essayé de dévisser la câble du disque pour le ranger…là encore, malgré la meilleure volonté, nous ne pouvons rien y faire. Il ne faut pas essayer de dévisser le câble du disque, car cette vis est en fait une protection qui maintient la connectique. Ces pannes sont aussi dues à des chutes ou plus souvent à un mauvais transport. Le disque est mis en dessous des valises sous la voiture, et la connectique est écrasée…Attention, pour éviter ce genre de pannes, il faut impérativement laisser du mou dans le fil en bas du disque pour que, lorsque vous bougez le disque verticalement pour le rendre parallèle au sol, cela ne tirez pas sur la connectique. N’employez jamais de scotch ni de serflex…utilisez plutôt les scratch prévus à cet effet.

- les prises casques ne sont pas garantie au delà de l’ouverture car à tous les coups, les pannes résultent de mauvaise utilisation: cable arraché etc…la languette se retrouve plaquée à l’intérieure de la prise…en conséquence le détecteur n’émet plus de son dans le haut parleur, mais fonctionne seulement avec le câble. Vous pouvez essayer de remettre la languette avec un grande allumette vous même (cela fonctionne 2 fois sur 3), sinon l’appareil doit partir en SAV.

ELECTRONIQUE

L’électronique ou le boitier d’un détecteur sont garantis 2 ans. Les seules exceptions résident dans les détecteurs sous marin. N’oubliez pas de graisser les compartiments piles de ces derniers pour maintenir l’étanchéité comme ile st précisé dans le manuel souvent. Le gros problème vient souvent du fait que les détecteurs prennent l’humidité. Voilà pourquoi à la boutique nous proposons des packs incluant les protections pluies….si vous voulez économiser quelques euros, vous pouvez toujours utiliser des sacs congélateur qui ont l’avantage de laisser « respirer le boitier » contrairement au film transparent…si un sac est scotché à même le boitier de la condensation va se former à l’intérieur du boitier et l’électronique sera endommagée. Attention surtout aux détecteurs qui ont un gros Haut parleur en façade (tesoro micromax….) qui sont sensibles à l’humidité.

Quand le technicien ouvre le boitier (ces derniers sont souvent scellés, et si vous les avez ouvert vous perdez le bénéfice de la garantie comme souvent avec les appareils électronique !), il verra de suite si l’humidité est entrée. Les pannes liées à l’humidité ne sont pas prises en garantie. C’est au bon vouloir du commerçant de vous répercuter ou non cette réparation car la marque lui fera payer sans pitié cette dernière. Si vous faites tomber votre téléphone ou votre appareil photo dans l’eau, essaierez vous de faire jouer la garantie ?

PROBLEME DE SON

Votre détecteur n’émet plus de son ? Verifiez déjà que l’adaptateur jack ne soit pas resté coincé dans la prise casque. Utilisez de préférence des « adapateur jack cylindriques en un bloc » et fuyez les prises de mauvaises qualité. Si l’adaptateur n’est pas ocincé alors il y a deux causes possibles:

- La languette est restée coincée, et le détecteur croit qu’un casque est toujours branché. Il neutralise donc le son du haut parleur. Vous pouvez remettre droite la languette en utlisaant délicatement une longue alumette

- Le Haut parleur est Hor Service comme c’est le cas ici: http://www.lefouilleur.com/forum/ici-vp967387.html

ECRAN LCD

Si votre écran est protégé par une protection pluie, pas de soucis à se faire ! A moins de détecter par – 10 degrés, les détecteurs dotés d’écrans LCD ne sont pas plus fragile que les autres. SI vous voulez économiser 20-30 euros de protection pluie, utilisez un sac pour congélateur (ziploc ou autres) qui laissera le boitier « respirer »…n’utilisez surtout pas de cellophane qui ne laisse passer que trop peu d’air et facilite l’apparition de condensation et donc d’humidité dans le boitier.

illustration ici: http://www.lefouilleur.com/forum/panne-cristaux-liquide-sur-garrett-ace-vt111859.html

CANNE/MOLETTES DE SERRAGE

Elles ne sont pas prises en garantie. A moins que vous ne cassiez la molette en montant le détecteur (et encore !), ces cassures résultent souvent en effet d’une chute ou d’une mauvaise utilisation. Il en va de même pour les vis qui ne sont pas garanties. Vous pouvez généralement utiliser des vis en nylon de cuvette de WC plus résistante.

POTENTIOMÈTRES/GÂCHETTES/BOUTONS

Ces casses ne sont pas prises en garantie car elles résultent à 100% de mouvement brusque ou de mauvaise utilisation. Il vous en coutera entre 30 et 70 euros de réparation selon les marques. Notez qu’en 5 ans, je n’ai jamais eu une seul retour pour un bouton numérique cassé ou bloqué…ce sont souvent les interrupteurs ou gâchettes qui sont endommagés.

BATTERIES

Les batteries ne sont garanties qu’un mois… ou ne sont garanties qu’une semaine (garantie panne à l’ouverture). Il faut savoir que la durée de vie de votre batterie va baiser en fonction du nombre de cycle de recharge qu’elle effectuera. Les batteries Nimh qui équipent la majeur partie des détecteurs ne nécessitent pas qu’on attendent qu’elles soient à plat pour les recharger contrairement aux versions niCd. Une batterie Nimh souvent rechargée, demandera un temps de recharge plus long à mesure qu’elle vieillira et perdra de son autonomie. Les nouveaux détecteurs JEOHUNTER sont eux équipés de batteries Lithium (Lithium Polymer Li-po) ACCESSOIRES (casques, pelles….)

Ils ne sont garantis « qu’à l’ouverture », c’est à dire qu’au bout d’une semaine ils sont considérés comme des consommables et que passé ce délai il vous faudra les racheter.

CONCLUSION Bien entendu, ceci est laissé à la discrétion du commerçant qui ne fait qu’appliquer les conditions de SAV du fabrication. Sachez que les marges des détecteurs se sont écroulées et qu’une réparation de 50 euros offerte par le commerçant représente la marge qu’il a fait sur l’appareil…Il y a dix ans, au moment de l’age d’or de la détection pour les commerçants, ces derniers pouvaient se permettre certaines largesses. Aujourd’hui ce n’est plus possible. Une grosse structure aura néanmoins plus de facilité à vous proposer une réparation peu couteuse ou gratuite, comme nous le faisons à la boutique du fouilleur, même si dans certains cas c’est impossible.

Avec 6000 détecteurs et des milliers de disques vendus en 4 ans nous connaissons la plupart des défauts de fabrication des détecteurs et les pannes récurrentes. Pour ce qui est des marques dont le SAV est plus que douteux ou qui souffrent de problèmes redondants, il vous suffit de parcourir ce forum pour savoir auxquelles on fait allusion. Si vous avez un doute, appelez nous à la Boutique et nous vous conseillerons sur les marque/modèles à éviter et sur les pannes répétitives sur certains modèles.

Nous sommes tellement certains de la qualité de certains produits que nous proposons un échange standard en cas de panne ou une garantie étendue sur certaines pièces. Là encore, les pièces défectueuses doivent nous être renvoyées en bon état et non pas complètement sales, usées ou abimées !

Pour finir, je rigole bien en pensant au nombreux SAV liés à la sortie d’un nouveau détecteur miracle que j’ai pu tester…certains fabricants ont oublié qu’un détecteur doit être avant tout robuste car il est soumis à la pluie, au ronces, aux affres d’une utilisation intensive etc. Cela ne doit pas être « une console de jeu » d’intérieur mais un appareil qui travaillera tous les jours au grand air et qui se doit d’être résistant et solide…a moins qu’en surfacturant les pièces de rechange certains aient trouvé un moyen de faire de l’argent facilement !

Je rajouterai des photos et détaillerai cet article qui évoluera avec le temps.

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire